Table des matières

- Introduction
----- Introduction

- Chapitre I - Les News
----- News

- Chapitre II - Les Ouvrages
----- Date parution

- Chapitre III - Périodiques
----- Revues françaises
----- Périodiques actuels
----- Périodiques antérieurs
----- Bulletins de Ligue
----- Périodiques actuels
----- Périodiques antérieurs
----- Journaux français
----- Périodiques actuels
----- Périodiques antérieurs

- Chapitre IV - Publications
----- Abbé Durand
----- Balédent
----- Barteling
----- Beudin
----- Bolzé
----- Crassier
----- Ezéchias
----- Grégoire
----- Laun
----- Vardon

- Chapitre V - Imagerie
----- Gravures et curiosités
----- Cartes postales récentes
----- Cartes postales anciennes
----- Animaux
----- Afrique et Afrique du Nord
----- Femmes et enfants
----- Messieurs
----- Militaires
----- Divers

- Chapitre VI - Histoire
----- Résumé

- Chapitre VII - Le Livre Ancien
----- Glossaire

- Chapitre VIII - Bourse aux échanges
----- Questions-réponses ?

- Chapitre IX - Liens -

----- sites français
----- La Fédération Française de Jeu de Dames
----- Le site de Véronique Sapin
----- Le site du Damier Lyonnais

----- sites étrangers
----- Le site d'Arie Van der Stoep
----- Forum FMJD

 

 Gaston Beudin



 

Ce cliché est un extrait de la photo du concours international de 1885 à Amiens.
Gaston BEUDIN est né en 1860 et un mystère plane sur son initiation au jeu de dames.
Il apparaît vers les années 1880 dans la région d’Arras avec son frère Fernand avec lequel il a appris à jouer aux dames. Bon joueur (il finira quand même 1er ex-aequo avec départage défavorable contre Weiss au tournoi de Paris en 1900), il a participé aux principales compétitions de l’époque comme le tournoi d’Amiens de 1885 et 1899, au tournoi de Paris en 1891, 1894, 1895 et 1900. il participe aux championnats -congrès de Lyon en 1907, au tournoi de Romans en 1907 et 1908.
On le retrouve également au championnat de Paris en 1910.
Mais au delà du joueur, on trouve surtout un auteur extrêmement prolifique !

Résultats divers



cliquez sur l'image pour agrandir...
 

Tournoi de Paris 1891



cliquez sur l'image pour agrandir...
 

Tournoi de Paris 1894



Couverture de l'Édition 1900

Cet ouvrage, écrit par Gaston BEUDIN est paru en 1900 et il se trouve être le premier ouvrage d’une encyclopédie de tous les jeux. Il renferme 59 pages et fut vendu pour 50 centimes, frais de recommandé inclus ! l’annonce du livre met l’accent sur le prix modeste qui « … décidera tous les damistes à se le procurer d’autant plus qu’il renferme  de bonnes et excellentes choses qui lui assureront un grand succès ». Ce livre sera édité trois fois, en 1900, 1925 et 1951 (1). La destruction du stock de l’édition de 1900 a rendu l’ouvrage absolument rarissime, ce qui n’est visiblement pas le cas des deuxièmes et troisièmes éditions qui, même de nos jours, ne sont pas très difficiles à dénicher. C’est donc la 2ème édition de 1925, bien plus étoffée que celle de 1900, que je suis en mesure de présenter. Cet ouvrage, édité par Albin Michel est de format in 8 et comprend 174 pages.

 

Couverture 1925

Le « traité du jeu de dames » est un ouvrage de vulgarisation et sa lecture commence par un bref avant-propos qui contient une réflexion sur l’origine du jeu et de sa désignation « jeu de dames à la polonaise ». L’auteur estime que cette dénomination sans fondements précis doit être remplacée par « le jeu franc », expression qui, selon lui, gagne du terrain parmi les damistes français.
Vient enfin l’introduction qui renferme la description du damier agrémenté d’un diagramme qui détaille la notation Manoury. Les règles du jeu, décomposées en 16 paragraphes, composent logiquement la suite de cet ouvrage.

L’auteur a cru bon de consacrer quelques pages de « conseils » visiblement destinés aux joueurs débutants mais dont la teneur fait parfois sourire (2). Il y évoque des thèmes comme la lenteur dans le jeu, la spéculation, le sang froid, la modestie… le côté moralisateur ressort assez fortement au travers d’expressions comme : « Ne jouez pas si vous êtes sous le poids de soucis ou de peines. Remettez le jeu au lendemain… » ou alors « après avoir joué plusieurs jours de suite, reposez-vous un peu » (sic !).

Le soufflage, encore actif en 1900, est toutefois la
hantise de beaucoup de joueurs. BEUDIN en parle à plusieurs reprises dans son ouvrage et met en garde le lecteur : « ne perdez pas votre temps à réfléchir lorsque vous n’avez à prendre que d’un seul côté ; mais prenez vite de crainte de vous faire souffler, car c’est une faute qui fait souvent perdre et que le gain de la partie ne peut même excuser ».

Les paragraphes suivants contiennent des dissertations sur le contenu des livres et les hasards au jeu de dames pour enfin arriver au « coup de repos », l’âme des coups savants selon BEUDIN, notion tactique expliquée et accompagnée de quelques diagrammes à l’appui. L’auteur donne ensuite son point de vue sur le soufflage dont il est partisan de l’abolition puis, un chapitre est consacré à la comparaison entre les échecs et les dames. Enfin, quelques pages sont consacrées à des points de vue, partagés par BEUDIN et antérieurement par des auteurs comme COMMARD (1823), EVERAT (1811), Dufour (1808) et MANOURY (1787).
Nous entrons ensuite dans le vif du sujet avec des notions stratégiques sur les débuts de parties. Chaque ouverture est développée sur une dizaine de temps.

Le public visé est le damiste débutant et les explications sont claires et détaillées. Un chapitre conséquent détaille les fins de parties gagnantes à 3 dames contre 1 (3) puis quelques positions nulles à 4x1. l’auteur consacre un volet important sur des fins de parties et met ainsi en lumière la complexité du jeu à partir de matériel très réduit. Gaston BEUDIN aime les compositions car il est l’auteur d’un bon nombre de fins de parties présentées dans son ouvrage.  

 

Couverture de l'Édition 1951

La lecture de cet ouvrage se termine avec la présentation de 36 combinaisons dont le naturel de la position est souvent respecté et qui sont toutes de Gaston BEUDIN.
Le livre de 1925 sera réédité à l’identique en 1951 toujours par l’éditeur Albin Michel, mais habillé d’une très belle couverture, différente de la deuxième édition.

 

Pour en savoir plus... Cliquez ici


© Copyright Stéphane FAUCHER.